Images montrant l'un des aspects échographiques du choriocarcinome de l'utérus après une grossesse et un accouchement normaux.

Il s'agit d'une masse hétéro-échogène mesurant 44 x 19 mm en coupe sagittale médiane, et 19 x 18 mm en coupe transverse. Elle occupe la cavité du corps utérin tout en infiltrant sa paroi postérieure ; cette zone d'infiltration paraît hypervascularisée quand on active le mode Doppler couleur (Dynamic-Flow). Les annexes utérines sont normales.

Ce choriocarcinome a été mis en évidence deux mois après un accouchement normal suite à une grossesse ayant un déroulement habituel, sans incident particulier. En effet la période du post-partum fut marquée par de multiples épisodes de métrorragie d'abondance très variable. Le dosage de β-hCG plasmatique à la date de la réalisation de ces images était d'environ 118 000 UI/litre.
Le diagnostic anatompathologique de choriocarcinome fut réalisé sur des débris endométriaux prélevés lors d'un curetage biopsique et hémostatique très prudent de l'endomètre.

Le choriocarcinome est une tumeur hautement maligne et le plus souvent métastatique. 50 % des cas de choriocarcinome sont mis en évidence suite à une môle hydatiforme, 25 % des cas suite à un avortement spontané et enfin, 25 % des cas suite à une grossesse normale et un accouchement normaux.
L'incidence du choriocarcinome est de l'ordre de 1/40 000 grossesses.

d’après Dodson, 1983, en cas de môle complète, le risque d'évoluer vers un choriocarcinome est de l'ordre de 1/30 (1/6000 pour un avortement spontané et 1/40 000 pour une grossesse normale).


Auteur : Dr Aly Abbara
Mise à jour : le 23 Mars, 2010

www.aly-abbara.com
www.avicenne.info
www.mille-et-une-nuits.com
Paris / France