Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash



Images échographiques d'un ovaire (gauche) dystrophique micropolykystique chez une femme âgée de 30 ans.
* Les caractéristiques échographiques de cette ovaire dystrophique :
- Dimensions : 44,6 x 29,8 x 24,8 mm
- Volume = 17 cm3
- Surface = 10,5 cm²
- index de sphérité : rapport (largeur/longueur) = 0,7
- Nombre de follicule identifiables de 2 à 9 mm = 20
- Distribution périphérique des follicules
- Stroma central hypertrophique et hyperéchogène repoussant les follicules vers la périphérie.

  • Théoriquement, les caractéristiques échographiques d'un ovaire dystrophiue sont :

  • Augmentation des dimensions des ovaires :
    • Grand axe de l'ovaire supérieur à 5 cm [8];
    • Augmentation de la surface ovarienne : la somme des deux surfaces ovariennes est supérieure à 12 cm² (un ovaire normal mesure 2 à 6 cm²)
    • Augmentation du volume ovarien : supérieur à 8 centimètres cube
    • Modification de l'index de sphérité (largeur/longueur) : il est anormal quand il est supérieur à (0,7). Cette modification peut être constatée quand l'ovaire prend un aspect globuleux ou sphérique ; mais dans certains cas l'ovaire peut garder sa forme ovulaire par l'augmentation harmonieuse des trois dimensions (longueur, largeur et profondeur)
  • Hypertrophie du stroma ovarien :
    • Augmentation de la partie stromale centrale de l'ovaire ; la surface du stroma est pathologique lorsqu'elle est supérieure à 4 cm²
    • Hyperéchogénicité du stroma
  • La présence d'un nombre important de microkystes folliculaires ovariens :
    • Sur les deux ovaires
    • 2 à 8 mm (en moyenne 5 mm)
    • Ces microkystes folliculaires prédominent à la périphérie de l'ovaire.
    • Leur nombre est supérieur à 10 par ovaire.
    • D'après : Jonard S et coll. : “Ultrasound examination of polycystic ovaries: is it worth counting the follicles?” Hum Reprod 2003 Mar;18(3):598-603 :
      • S Jonard de l’équipe de Dewailly de l’hôpital Jeanne de Flandre de Lille propose de modifier la définition du syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) en y ajoutant la présence de plus de 11 follicules de 2 à 9 mm de diamètre (moyenne des deux ovaires).
  • Cet aspect échographique est discuté puisque il peut être retrouvé chez 22 % des femmes jeunes et chez 16 % des femmes ayant des cycles réguliers.

  • Selon la conférence de consensus de Rotterdam (2003), les critères échographiques du syndrome des ovaires polymicrokystiques sont :
    • plus de 12 follicules de 2 à 9 mm / ovaire ;
    • à distribution périphérique en raison de l’hypertrophie stromale ;
    • augmentation de la surface de l’ovaire : > 6 cm² / ovaire
      • Surface calculée selon la formule :
        • (longueur de l'ovaire) x (largeur de l'ovaire) x (0,8)
    • augmentation du volume des ovaires : > 11 cm3 pour les deux ovaires
      • volume calculé selon la formule :
        (longueur de l'ovaire) x (largeur de l'ovaire) x (profondeur de l'ovaire) x (0,523)
    • ovaires sphériques (rapport largeur/longueur > 0,7)

Auteur Dr Aly ABBARA
9 Février, 2015

  Paris / France