Image échographique d'une perforation utérine au niveau du fond utérin
Le diagnostic échographique était possible en raison de l'incarcération d'une languette épiploïque dans la paroi
du fond utérin (donnée cœlioscopique) ; donc la différence d'échogénicité entre le tissu musculaire (utérus)
et le tissu adipeux (épiploon) a permis de dessiner le trajet de la perforation utérine.

Atlas d'échographie
www.aly-abbara.com
www.avicenne.info
www.mille-et-une-nuits.com
Paris / France