• Images radiologiques dentaires (chez une fille de 14 ans) centrées sur les deuxièmes prémolaires (dents 15, 25, 35 et 45) ; on remarque la présence :
    • Au niveau du maxillaire supérieur : la présence des deuxièmes prémolaires temporaires (de lait) et une agénésie dentaire bilatérale des deuxièmes dents définitives prémolaires (les dents 15 et 25) définitives ;
    • Au niveau de la mandibule (maxillaire inférieur) : afin de compare avec la dentition du maxillaire supérieur, on peut constater que les deuxièmes prémolaires (dents 35 et 45) définitives sont présentes ; elles repoussent les dents temporaires (de lait) correspondantes.

Normalement, l'être humain adulte possède 32 dents réparties de la façon suivante

Maxillaire
  Incisives Canines Prémolaires Molaires
moitié droite 2 (dents 11 et 12) 1 (dent 13) 2 (dents 14 et 15) 3 (dents 16, 17 et 18)
moitié gauche 2 (dents 21 et 22) 1 (dent 23) 2 (dents 24 et 25) 3 (dents 26, 27 et 28)
Mandibule moitié gauche 2 (dents 31 et 32) 1 (dent 33) 2 (dents 34 et 35) 3 (dents 36, 37 et 38)
moitié droite 2 (dents 41 et 42) 1 (dent 43) 2 (dents 44 et 45) 3 (dents 46, 47 et 48)

  • L'agénésie dentaire est définie par l'absence congénitale d'une ou plusieurs dents ; l'hypodentie est l'agénésie de plus de six dents (à l'exclusion des dents de sagesse).

    L'agénésie dentaire peut être uni- ou bilatérale ; elle concerne souvent les dents permanentes (définitives) et se manifeste par la non repousse des dents après la chute des dents de lait, mais elle peut être associée aussi à une agénésie de dents temporaires.

  • L'agénésie dentaires est une anomalie relativement fréquente ; les dents concernées par ordre décroissant sont :
    • Les dents de sagesse (les troisièmes molaires : dents 18, 28, 38 et 48). L'agénésie de la dent de sagesse est observée radiographiquement chez 10% des Français, mais chez certaines d'autres populations ce taux peut atteindre la valeur de 30 % à 100 %.
    • Les incisives latérales supérieures (maxillaires ou les dents 12 et 22).
    • Les prémolaires (dents 14, 15, 24, 25, 34, 35, 44 et 45), mais les dents les plus souvent touchées dans ce groupe sont les deuxièmes prémolaires mandibulaires (dents 35 et 45).

  • L'agénésie dentaire est dans certains cas familiale, héréditaire et concerne le plus souvent la même dent (dans la même famille) ; la transmission peut être soit autosomique dominante quand elle concerne la deuxième prémolaire mandibulaire (dents 35 et 45), soit autosomique dominante à pénétrance réduite et expressivité variable pour l'incisive latérale maxillaire (dents 12 et 22).
  • Certaines maladies infectieuses congénitales comme la rubéole et la syphilis peuvent s'accompagner d'agénésies dentaires, puis certaines syndromes comme la dysplasie ectodermique et la trisomie 21.

Auteur : Dr Aly Abbara
Mise à jour : le 27 Février, 2011

 
www.aly-abbara.com
www.avicenne.info
www.mille-et-une-nuits.com
Paris / France