Images radiologiques de trois cas de perforation utérine lors de l'insertion du DIU (dans les deux premiers cas, il s'agit des SIU-LNG ou systèmes intra-utérins délivrant du lévonorgestrel ou tout simplement des stérilets hormonaux ; dans le 3e cas, il s'agit d'un stérilet au cuivre) On remarque l'emplacement, dans les trois cas, les dispositifs dans la cavité pelvienne, bien sûr en dehors de la cavité de l'utérus.


La présence de sulfate de baryum dans la composition des stérilets au cuivre et des stérilets hormonaux les rend radio-opaques


Auteur : Dr Aly Abbara
Mise à jour : 21 Février, 2015

Atlas d'échographie
www.aly-abbara.com
www.avicenne.info
www.mille-et-une-nuits.com
Paris / France