Image clinique cœlioscopique montrant un kyste dermoïde ovarien droit de 100 x 80 x 80 mm de diamètre (333 ml de volume), avec une nécrobiose totale (noirâtre et très friable) due à une torsion située au niveau du ligament lombo-ovarien droit. L'exploration approfondie démontre qu'il s'agit d'une torsion totale nécrosante composée de deux spires. Sur ces images on peut observé la détorsion partielle (première spire) puis totale du ligament lombo-ovarien droit.

Histoire de maladie :
Patiente âgée de 32 ans, opérée il y a deux ans d'un kyste ovarien droit de nature indéterminée par la patiente.

Elle se présente aux urgences gynécologiques pour violente douleur abdomino-pelvienne survenant brutalement 9 heures auparavant, constante, sans aucune position corporelle ou administration médicamenteuse permettant l'obtention d'effet antalgique.

L'échographie permet de mettre en évidence la présence d'un kyste ovarien droit de 100 x 80 x 80 mm de diamètre, uniloculaire, à contenu hypoéchogène, avec une composant solide située au niveau de son pôle inférieur de 3 x 2,5 x 2 cm de diamètre. Les annexes gauches sont normales.

La cœlioscopie permet de confirmer l'impression clinique de torsion nécrosant, en deux spires, de l'ovaire droit kystique, au niveau de son ligament lombo-ovarien ; la trompe droite n'est pas concernée par cette complication. L'utérus et les annexes gauche sont sains macroscopiquement.

Une ovariectomie droite était nécessaire.

Le contenu du kyste évoque sa nature dermoïde (liquide sébacé et graisseux, poils, tissu cutané parfaitement formé, mamelon, rein rudimentaire...).


Consulter : torsion nécrosante d'un ovaire hyperstimulé.

Auteur : Dr Aly Abbara
Mise à jour : le 10 Septembre, 2013

www.aly-abbara.com
www.avicenne.info
www.mille-et-une-nuits.com
Paris / France