Analyse de l'activité motrice embryo-fœtale et
l'état d'éveil et du sommeil du fœtus


Analyse qualitative des mouvements fœtaux
[1]

Semaines d'aménorrhée
Type de mouvement
7 SA
  • Ondulations, mouvements vermiculaires.
8 SA
  • Secousses de flexion de la nuque et du tronc, rapides, irrégulières sans changements de position dans le sac gestationnel.
9 SA
  • Mouvements asymétriques du corps ;
  • Flexion-extension vigoureuse de la tête et du tronc avec changement de position ;
  • Embryon flottant dans le liquide amniotique.
10 SA
  • Mouvements indépendants d'extension du cou et des membres ;
  • Arrêt des mouvements vermiculaires ;
  • Embryon nageant dans le liquide amniotique.
10 - 11 SA
  • Fœtus bondissant
12 - 13 SA
  • Rotation de la tête et flexion-extension des membres, mais vers la face.
13 - 14 SA
  • Flexion-extension du genou et du coude ;
  • Ouverture-fermeture de la main ;
  • Premiers mouvements respiratoires ;
  • Déglutitions débutante ;
  • Réponse au stimulus mécaniques ;
  • Extension et croisement des membres inférieurs.
15 SA
  • Succion du pouce.
16 SA
  • Extension fœtale repoussant la tête et les pieds contre les parois utérines opposées ;
  • Mains explorant l'utérus.
18 - 19 SA
  • Respiration et déglutition simultanées ;
  • Mains explorant le corps fœtal.
20 - 21 SA
  • Contractions du diaphragme pendant les mouvements respiratoires ;
  • Mouvements des doigts ;
  • Mouvements des paupières ;
  • Mouvements de la bouche , ;
  • Arrêt des bonds dans l'utérus.
22 SA
  • Mouvements de hoquet.
24 - 25 SA
  • Rotations de la tête aux stimulus mécaniques ;
  • Respiration fréquente ;
  • Arrêt des mouvements de cisaillements des jambes.
26 - 28 SA
  • Tressaillement (brusque secousse) du tronc ou rotation de la tête aux stimulus sonores.
Au cours de
3e trimestre
  • Patrick [2] décrit trois sortes de mouvement :
    • étirements ;
    • rotation ou retournement ;
    • mouvements isolés des membres.
Âge gestationnel


Aspect des mouvements respiratoires fœtaux d'après Trudinger
[3] [1]

20 - 24
semaines
  • Bouffées rapides de 4 à 10 respirations, mouvements incoordonnés et saccadés.
à partir de 28 semaines
  • Diminution de la fréquence des mouvements respiratoires
28 - 30
semaines
  • Épisodes de respiration plus prolongée.
30 - 34
semaines
  • Respiration haletante avec efforts inspiratoires multiples (2 à 5) suivis d'une phase expiratoire : aspect globale d'un mouvement respiratoire long et très irrégulier.
Au-delà de 36 semaines
  • Mouvement plus lent et plus mature car régulier et comportant des périodes inspiratoires et expiratoires de durée égale
39 - 40
semaines
  • Respiration périodique avec des mouvements lents, superficiels et très réguliers alternant avec des mouvements plus profonds et plus variables.

Analyse quantitative des mouvements f÷taux
[1]


  • Méthodes subjectives de contage des mouvements fœtaux :
      • Ces méthodes montrent un pic à 32 SA puis une diminution jusqu'au terme :
        • 200 mouvements fœtaux à 20 SA
        • 575 mouvements fœtaux à 32 SA
        • 282 mouvements fœtaux à terme.
  • Méthodes échographiques :
      • Ces méthodes montrent qu'il existe entre 24 et 32 SA une diminution significative :
        • de nombre de mouvements fœtaux et
        • du temps occupé par les mouvements fœtaux :
          • 10,7 % à 24 - 26 SA
          • 6,8 % à 30 - 32 SA
      • Au cours de la 8e et la 9e mois de grossesse, les différents types d'observations des mouvements fœtaux montrent que :
        • les mouvements fœtaux occupent de 10,2 % à 18 % du temps de l'observation avec en moyenne, 30,8 mouvements fœtaux par heure.
        • 1 % des intervalles de 45 minutes ne comportent aucun mouvement,
        • 0 % d'intervalle sans mouvements fœtaux dépasse 75 minutes.

  • Notes complémentaires :
      • Les mouvements fœtaux surviennent par épisodes de 20 à 60 minutes et qui se reproduisent toutes les 60 à 90 minutes chez des f÷tus de 34 à 35 SA.
      • L'activité fœtale présente des variations circadiennes avec un pic entre 21 heures et 1 heures du matin.
      • Pas de changement de l'activité foetale après les repas pris par la mère.
  • Référence :
    • [1] G. Boog "Diagnostic de la souffrance fœtale par l'étude échographique des activités motrices intra-utérines", in A. Fournié, H. Grandjean, J.-M. Thoulon "La souffrance foetale - Progrès en Gynécologie" Doin Editeurs -Paris, 1987 ; 57-68.
    • [2] Patrick J, Campbell K, Carmichael L, Natale R, Richardson B. "Patterns of grossfetal body movements over 24 hour observation intervals during the last 10 weeks pregnancy". Am. J. Obstet. Gynecol Scand 1982 ; 142 ; 363-71.
    • [3] Trudinger BJ, Knight PC. Fetal age and patterns of human fetal breathing movements. Am.J.Obstet. Gynecol 1980 ; 137: 724-8.

L'état d'éveil et du sommeil chez le fœtus


  • Nijhuis et coll [3] [2][4] ont montré l'existence de quatre phases comportementales fœtales selon sont état de veille :
    • Phase de sommeil calme (1F) :
      • cette phase dure en moyenne 21 minutes à terme et n'excède jamais 40 minutes chez le fœtus à terme ;
      • les mouvements du corps sont rares (des tressaillements = brusques secousses du corps)
      • les mouvements oculaires sont absents ;
      • le tracé du RCF (de type A) présente de petites oscillations (< 10 bpm) avec des accélérations sporadique liées aux mouvements fœtaux ;
    • Phase de sommeil paradoxal (2F) :
      • cette phase dure en moyenne 49 minutes à terme ;
      • les mouvement du corps sont fréquents et périodiques sous forme de :
        • étirement
        • rétroflexion ;
        • mouvements des membres.
      • les mouvement oculaires sont présents, il s'agit de mouvements oculaires rapides (REM > 10/min)
      • le tracé du RCF (de type B) présente de grandes oscillations (grande variabilité) et d'accélérations faibles ou modérées.
    • Phase d'éveil calme (3F) :
      • les mouvements du corps sont absents ;
      • les mouvements oculaire sont présents ;
      • le tracé du RCF (de type C) présente de grandes oscillations (selon la référence [3] la variabilité est modérée) ; pas d'accélérations (tracé stable) ;
    • Phase d'éveil actif (4F) :
      • les mouvements du corps sont vigoureux, continus avec des rotations du corps
      • les mouvements oculaire sont présents
      • tracé du RCF (de type D) présente des oscillations amples et des d'accélérations prolongées de forte amplitude.

      • Les deux phases de sommeil représentent 90 % du temps d'observation.
        • Il est impossible de stimuler un f÷tus en phase de sommeil (F1 et F2), même au cours du travail.
      • Les deux phases d'éveil ne sont qu'occasionnellement rencontrées

  • D'après Challamel M.J., Thirion M.[1]
      • Dès la 20e semaine, il existe déjà une alternance d'activité et d'immobilité; dont la périodicité est pratiquement identique à celle du futur cycle de sommeil. On ne peut pas parler encore de sommeil, au sens strict du terme, mais plutôt d'une sorte de sommeil indifférencié, presque une "dormance",
      • Le sommeil agité apparaît le premier, vers 28 semaines de gestation.
      • Le sommeil calme n'apparaît qu'à 30 semaines de gestation.
      • Ces deux sommeils alternent régulièrement à 36 semaines de gestation.
        • En accord avec Nijhuis qui signale que les quatre phases comportementales (phases de sommeil et d'éveil) ne s'organisent qu'à partir de 36 semaines de gestations.
      • Le sommeil du foetus est totalement indépendant de celui de sa mère.
      • Il existe déjà une certaine organisation circadienne de la vigilance : les foetus ont une période active, plus réveillée, entre 21 et 24 heures, moment où ils s'agitent de façon perceptible par la mère. Ce rythme circadien fœtal est probablement induit par des variations maternelles du taux de glucose sanguin et de la sécrétion du cortisol, puisqu'il disparaît après la naissance.
  • Références
    • [2] B. Carbonne, A. Grossetti, D. Subtil "Rythme cardiaque fœtal". In D. Cabrol, J-C Pons, François Goffinet "Traité d'obstétrique" Édition Médecine- Sciences Flammarion 2003; 107-113.
    • [3] G. Boog "Diagnostic de la souffrance foetale par l'étude échographique des activités motrices intra-utérines", in A. Fournié, H. Grandjean, J.-M. Thoulon "La souffrance fœtale - Progrès en Gynécologie" Doin Editeurs -Paris, 1987 ; 57-68.
    • [4] Nijhuis JG, Pretchl HFR, Martin JR CB, Are there behavioural states in the fetus ? Early Hum Dev. 1982, 6 : 177-195.
L'audition chez le fœtus
  • L'audition présente chez le fœtus dès 30 semaines et ce dernier présente une réactivité pour des intensités sonores supérieures à 100 db.
  • Le fœtus réagit au test de la cloche ou de la sonnette de vélo. Il s'habitue aux sons émis si ces tests sont répétitifs et ses réactions à l'effet de surprise sonore s'estompent.
  • Le fœtus réagit différemment à la voix de sa mère comparé à ses réactions aux voix qu'il ne connaît pas.
  • L'impact de la musique sur le fœtus n'est pas bien connu scientifiquement.

  • Référence :
    Pr. Jean-Claude COLAU. Lettre service gynécologie contact. Bayer HealthCare, Bayer Schering Pharma. Novembre 2008.
 
Auteur : Dr Aly Abbara       


Liste des termes
Page d'accueil

Accueil du livre

www.aly-abbara.com
www.avicenne.info
www.mille-et-une-nuits.com

  Paris / France