Serment médical de Genève


Le serment médical que tout nouveau médecin prête, à la faculté de médecine, à l’issue de sa soutenance de thèse ou au cours d’une cérémonie distincte. Il s'agit d'un texte est dérivé de celui du serment d'Hippocrate dans la Grèce antique.


Serment de Genève

" Au moment d'être admis au nombre des membres de la profession médicale, je prends l'engagement solennel de consacrer ma vie au service de la personne humaine.

Je garderai à mes maîtres le respect et la reconnaissance qui leur sont dus.

J'exercerai mon art avec conscience et dignité.

Je considérerai la santé de mon patient comme mon premier souci.

Je respecterai le secret de celui qui se sera confié à moi, même après sa mort.

Je maintiendrai, dans toute la mesure de mes moyens, l'honneur et les nobles traditions de la profession médicale.

Mes collègues seront mes frères.

Je ne permettrai pas que des considérations de religion, de nation, de race, de parti ou de classe sociale, viennent s'interposer entre mon devoir et mon patient.

Je garderai le respect absolu de la vie humaine, dès son commencement.

Même sous la menace, je n'admettrai pas de faire usage de mes connaissances médicales contre des lois de l'humanité.

Je fais ces promesses solennellement, librement, sur l'honneur. "


 

     Mesurez votre audience


aly-abbara.com

.mille-et-une-nuits
avicenne.info
Musée virtuel de la
Médecine

Paris / France
Mise à jour le :
6 mars, 2006