Serment médical des Médecins dentistes


Le serment médical que tout nouveau médecin prête, à la faculté de médecine, à l’issue de sa soutenance de thèse ou au cours d’une cérémonie distincte. Il s'agit d'un texte est dérivé de celui du serment d'Hippocrate dans la Grèce antique.


Serment d'Hippocrate modifié et actualisé pour les Médecins dentistes
Université de Nantes (année universitaire 2004 - 2005)

Au moment d’être admis à exercer une profession médicale, je promets et je jure d’être fidèle aux lois de l’honneur et de la probité.

Mon premier souci sera de préserver, de promouvoir ou de rétablir la santé dans toutes ses dimensions, physique et mentale, personnelle et sociale.

Pour cela, je travaillerai en partenariat respectueux avec mes confrères et avec toutes les autres
professions qui partagent les mêmes objectifs.

J’aiderai les autorités sanitaires dans leurs efforts pour préserver et améliorer la santé de la population.

Je ne permettrai pas que des considérations de religion, d’ethnie, de classe sociale ou de revenus viennent s’interposer entre mes patients et moi.

Je donnerai mes soins à l’indigent et à quiconque me les demandera.

J’aurai comme objectif de prodiguer à mes patients les soins reconnus comme les plus efficients
par les sciences médicales du moment.

Je ne me laisserai pas influencer par la soif du gain.

Je préserverai l’indépendance nécessaire à l’accomplissement de ces missions.

Je n’entreprendrai rien qui dépasse mes compétences et je considérerai comme un devoir absolu de perfectionner sans cesse celles-ci.

Je respecterai toutes les personnes, et leur autonomie.

J’informerai les patients des décisions envisagées, de leurs raisons et de leurs conséquences. Je tiendrai compte de leurs choix et de leurs préférences pour leur procurer la qualité de vie la meilleure. Je ne ferai rien pour forcer leur conscience.

Je garderai à mes maîtres le respect et la reconnaissance qui leur sont dus.

J’apporterai mon aide à mes confrères ainsi qu’à leurs familles dans l’adversité.

Que les hommes et mes confrères m’accordent leur estime si je suis fidèle à mes promesses.

Que je sois couvert d’opprobre et méprisé si j’y manque.


 

     Mesurez votre audience


aly-abbara.com

.mille-et-une-nuits
avicenne.info
Musée virtuel de la
Médecine

Paris / France
Mise à jour le :
6 mars, 2006