Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash




Hachikõ, le chien fidèle de Tôkyô
Sculpteur : " Takeshi Ando " - 1948
Voir :
film : Hachiko - Monogatari (1987)
film : Hachiko- A Dog's Story (2009)


هاشيكو، الكلب المخلص الذي عاش في طوكيو ما بين عام 1923 و 1935

  • Hachiko :

    Il s'agit d'un chien de la race japonaise des Akita-Inu, né le 10 novembre 1923 près de la ville d'Odate, il est le huitième d'une portée d'où son nom (hachi = ハ = huit en Japonais).

    Hachiko a vécu à Tokyo, a eu comme maître Monsieur " Hidesaburô Ueno " un professeur en agriculture de l'université de Tôkyô. Ce chien très affectueux, intelligent et aimable, a pris l'habitude d'accompagner son maître jusqu’à la gare de chemin de fer de Shibuya à Tokyo afin que ce dernier puisse se rendre en train à son travail, puis à la fin de la journée, Hachiko se rendait de nouveau à la gare afin de retrouver joyeusement son maître.

    Cette habitude quotidienne de séparation et retrouvailles dura plus d'un an jusqu'au 21 mai 1925 où le Professeur " Hidesaburô Ueno " meurt au travail par un accident vasculaire cérébral fulgurant.
    Hachiko, ne comprenant pas le non-retour de son maître, s'arrêta de s'alimenter pendant trois jours, puis prit la résolution de se rendre quotidiennement à la gare de Shibuya, sans aucune faille, à n'importe quelles conditions climatiques, et à l'heure présumée du retour de son maître en espérant de le retrouver de nouveau un jour ; cela dura jusqu'à sa mort, près de la gare de Shibuya, le 8 mars 1935, c'est-à-dire presque 10 ans d'attente et d'espoir.

    Les entrailles de Hachiko furent enterrées à côté de la tombe de son maître le Professeur " Hidesaburô Ueno ", et son corps fut empaillé et placé au Musée National des Sciences à Tôkyô.

    Les études anatomo-pathologiques menées sur les entrailles de Hachiko en mars 2011 ont permis de découvrir les causes de son décès : un cancer cardio-pulmonaire en phase terminale associé à une filariose (maladie parasitaire).

    Hachiko, quand il était encore vivant, les habitants du quartier de Shibuya à Tokyo observèrent son comportement inhabituel, son angoisse, son attente passionnelle exprimant un profond amour pour maître absent, alors ils le surnommèrent " Chūken " (忠犬 = Chien fidèle).

    Hachiko


    Un article fut publié dans un des journaux japonais le 4 octobre 1932 sous le titre " L'histoire émouvante d'un vieux chien : sept ans qu'il attend son maître décédé " rendit Hachiko célèbre et sympathique aux yeux tous les Japonais à tel point de devenir le symbole de la fidélité dans tous ses aspects : la fidélité du fils envers son père et sa mère, la fidélité dans l'amour, la fidélité du peuple envers l'empereur...

    Hachiko

    Une statue de bronze représentant Hachiko fut sculptée par " Teru Andô : 1892 - 1945  " puis érigée et inaugurée en avril 1934 en présence de Hachiko lui-même, devant la sortie de la gare de Shibuya à Tokyo, mais en raison de l a pénurie de métaux durant la deuxième guerre mondiale, cette statue fut fondue.

    La statue actuelle que je représente dans cet article fut sculptée par " Takeshi Ando " le fils de " Teru Ando " le sculpteur de la première version (mort durant la guerre) ; elle fut érigée et inaugurée en août 1948 sur la place qui se trouve devant la sortie de la gare de Shibuya à Tokyo.

    L'emplacement de la statue de " Hachikô " est devenu aujourd'hui un lieu favori de rencontre pour les habitants de Tôkyô où les amoureux prêtent fidélité ; puis pour les touristes à Tôkyô, la visite de cet endroit fait partie des déplacements incontournables.

    Enfin, grâce à Hachikô, la race japonaise des chiens Akita-Inu, fameux pour leur bravoure, fut sauvée d'une disparition définitive ; en effet cette race était en voie d'extinction où ils ne restaient au Japon que 30 individus, Hachiko compris, mais l'histoire émouvante de ce fidèle chien permis d'attirer l'attention générale sur les caractéristiques particulières de cette race et de la nécessité d'entreprendre toutes les démarches indispensables afin d'éviter sa disparition.
    Les chiens de la race Akit-Inu sont élevés aujourd'hui pour la défense et le combat.



Auteur : Dr Aly Abbara
Mise à jour : le 20 Septembre, 2014

aly-abbara.com
avicenne.info
mille-et-une-nuits.com
Paris / France