Le dieu Osiris et le taureau Apis
Peinture sur un cercueil
Égypte - Le Caire - Musée de l'antiquité égyptienne

  • Osiris :
    • Selon la mythologie égyptienne, Osiris est le fils de Geb (dieu de la terre) et Nout (déesse du ciel) et le frère de Seth, Isis et Néphtys et dans certains récits, Rê.
    • Il est le successeur de Geb sur terre. Il enseigne les hommes l'agriculture et le respect des divinités.
    • Suite à son assassinat par son frère Seth, il devient le dieux du monde en bas, le monde des morts. Dans le livre des morts, ce lui qui préside le tribunal qui statue sur le sort du défunt.
    • Anubis, le dieu qui est représenté sous la forme de d'un chien ou chacal noir, ou d'un homme à tête de chien, on lui attribue l'invention de la momification, qu'il la pratique pour la première fois sur Osiris.
    • Selon la mythologie, Osiris fut ressuscité grâce à sa sœur Isis qui réussit à retrouver tous les morceaux de son corps, car quand Seth a tué Osiris il a voulu faire disparaître son corps en le segmentant et le dispersant sur la terre d'Égypte. Cette renaissance est à l'origine de l'association d'Osiris à la renouveau annuel de la végétation. La couleur noir de sa peau dans ses formes momifiées représente probablement le limon apporté par le Nil à chaque crue annuelle et qui est à l'origine de la fertilité de la terre de l'Égypte.

    • Définition de l'Encyclopédie Larousse :
      • Osiris :
        • Dieu égyptien, frère et époux d'Isis. Il est jalousé par son frère Seth, qui le jette dans le Nil. Isis le retrouve à Byblos et le ramène. Mais Seth s'empare à nouveau d'Osiris, dont il dépèce le corps en 14 morceaux, les dispersant à travers l'Égypte. Isis se remet en quête de son époux, reconstitue son corps et lui redonne vie. Du dieu ainsi ressuscité, elle conçoit un fils, Horus, qu'elle élève en secret dans le Delta et qui héritera plus tard de la royauté terrestre de son père, tandis que ce dernier gouverne le royaume souterrain des Bienheureux. Sur ce mythe du dieu de la résurrection s'édifia, en Égypte puis dans le monde gréco-romain, toute une tradition de rites funéraires et de croyances dans la survie.
          © Larousse-Bordas 1998
      • Seth :
        • dieu égyptien personnifiant les forces du mal, opposées à Maât, la déesse de l'ordre, de l'équilibre et de la justice. Les Grecs l'assimilèrent à Typhon et les Asiatiques à Baal.
          © Larousse-Bordas 1998
  • Apis :
    • Le taureau sacré, vénéré à Memphis, comme véritable incarnation du dieu Ptah (le patron de cette ville), il est "Son âme magnifique".
      Dans certaines représentation, il porte un disque solaire entre les deux cornes qu'il lui associe à Rê.
    • Apis est aussi fusionné à Osiris et à ce titre, il est considéré comme une divinité funéraire.
    • Ce dieu taureau renaît perpétuellement dans la peau d'un taureau mortel que les prêtres recherchaient en parcourant les pâturages et en examinant les troupeaux pour identifier le dieu reconnaissable par des marques sur son pelage blanc, il s'agit de taches noirs, au front, au cou, et sur le dos. Le veau divine retrouvé est intronisé, au cours d'une cérémonie sacrée, dans son étable sacré de Memphis.

    • Définition de l'Encyclopédie Larousse :
      • Apis :
        • Taureau divinisé de la mythologie égyptienne. Vénéré très anciennement à Memphis, il fut assimilé successivement à Ptah et à Rê. Sa figure fut, enfin, rapprochée de celles d'Osiris -ce qui lui conférait un caractère funéraire -et de Sérapis. C'est dans le serapeum que le taureau sacré était enseveli, après avoir été momifié. Il devait renaître dans une autre enveloppe mortelle, des prêtres ayant la charge de reconnaître à certains signes distinctifs le nouvel Apis parmi les pâturages.
          © Larousse-Bordas 1998.

Égypte - Le Caire - Musée de l'antiquité égyptienne

Égypte
Sommaire  voyages
Monuments



Site du Dr Aly Abbara

aly-abbara.com
avicenne.info
mille-et-une-nuits.com