• Chez un fœtus de 36 SA : images échographiques en temps réel montrant une tachycardie supraventriculaire à 287 battements par minute avec une fréquence auriculaire et ventriculaire identiques (ratio A:V = 1:1 sur l'analyse en mode TM).
    Pas d'autres anomalies morphologiques, et en particulier, la morphologie cardiaque fœtale est normale

  • On observe sur ces images un myocarde supertachycarde avec une faible amplitude de la contracture auriculaire et ventriculaire aboutissant à une nette diminution du volume sanguin éjecté à chaque cycle cardiaque. La conséquence est une insuffisance cardiaque par diminution globle de son débit globale ; elle se manifestant chez ce fœtus par une augmentation du volume cardiaque (cardiopathie dilatée) ; un épanchement péricardique modérée ; une hépatomégalie et une ascite.

  • Le Doppler de l'artère cérébrale moyenne montre une fréquence pulsatile artérielle égale à la fréquence cardiaque, c'est-à-dire 287 bpm.
 

 
  • Les tachycardies supraventriculaires :

    • Tachycardie supraventriculaire (TSV) :
      • La plus fréquente tachyarythmie fœtale.

      • Fréquence cardiaque supérieure à 200 battements par minute (bpm) ; elle varie de 210 à 300 bpm (ou de 180 à 300 bpm).

      • Arythmie cardiaque survenant souvent de façon intermittente, paroxystique avec des périodes de rythme cardiaque normal, mais elle peut être incessante.

      • Elle débute brutalement, suite à une contraction auriculaire prématurée (extrasystole auriculaire) à l'origine d'une impulsion électrique prenant une voie ré-entrante. La tachycardie supraventriculaire se termine de façon brutale par une extrasystole auriculaire.

      • Le rapport "fréquence auriculaire/fréquence ventriculaire" ou A:V = 1:1, donc pas de bloc auriculo-ventriculaire.

      • Il s'agit d'une tachycardie parfaitement régulière, donc sans variabilité comparée à la tachycardie sinusale.

      • Moins 5 % des fœtus présentant des contractions prématurées auriculaires (extrasystoles auriculaires) développent une tachycardie supraventriculaire.

      • 5 % des cardiopathies congénitales se compliquent par une tachycardie supraventriculaire.

      • Elle peut se compliquer d'un anasarque foeto-placentaire qui représente une urgence médicale.
 

 
Auteur : Dr Aly Abbara
Mise à jour : le 17 Novembre, 2012
 

 
  • Références :
    • WOODWARD. KENNEDY. SOHAEY. Oh. Byrne. Puchalski. -EXPERTddx Obstetrics - AMIRSYS 2009. 5: 24.
    • Bernard Guérin du Masgenët, Yann Robert, Philippe Bourgeot, Philippe Coquel Echographie en pratique obstétricale - Masson 2009. p: 321-322.
    • CALLEN Peter W- Ultrasonography in obstetrics and Gynecology - 5e édition ; SAUNDERS ELSEVIER - 2008. p: 575-576.
    • WOODWARD, Kennedy, Sohaey. - Diagnostic Imaging Obstetrics - AMIRSYS 2005. 6:72-75
    • Eberhard Merz, MD. Ultrasound in Obstetric and Gynecology. Thieme-2005. p: 293.
    • L. Fermont. La cardiologie prénatale : Pourquoi ? Comment. Dans : Dominique Cabrol, Jean-Claude Pons, François Goffinet. Traité d'Obstétrique. Médecine-Sciences Flammarion- 2003. p:178.
    • J.-Y. GILLET, G.BOOG, - Echographie des malformations foetales - VIGOT - 1990.
    • Dictionnaire de Médecine Flammarion - Médecine-Sciences Flammarion 1991.
 
     Atlas d'échographie

www.aly-abbara.com
www.avicenne.info
www.mille-et-une-nuits.com
Paris / France


Contacter Dr Aly Abbara