L'appendice vésiculeux
(anciennement l'hydatide pédiculée de Morgani)

La mise en évidence de ce vestige embryonnaire est facilitée par la présence
d'un épanchement pelvien suite à une rupture d'un kyste ovarien fonctionnel


Auteur : Dr Aly Abbara
Mise à jour : 26 Novembre, 2012



L'appendice vésiculeux (anciennement l'hydatide pédiculée de Morgani) :
Il s'agit d'une formation appendue à l'une des franges du pavillon tubaire ; elle prend l'aspect d'une vésicule ronde ou ovoïde mesurant de quelques mm à 20 mm, à paroi fine translucide.

Cet appendice se développe aux dépens des vestiges embryonnaires de la portion supérieure du système de Wolff, et précisément, du 1e ou du 2e canalicule mésonéphrotique du corps de Wolff (ou le mésonéphros = rein primitif transitoire).

Dans le cas présenté dans cet article, l'appendice vésiculeux vestigial n'est pas appendu à une frange du pavillon tubaire : en effet son pédicule est attaché à la trompe gauche au niveau de sa portion médiane.


 

Accueil
(livre de gynécologie Obstétrique)

Ovaire
Accueil
(Atlas d'échographie)