Utérus d'une fille DES présentant un prolongement inhabituel de la portion supra-vaginale du col utérin avec un rapport de la longueur du col et l'isthme utérin (45mm) par rapport à la longueur du corps utérin (40mm), c'est-à-dire un coprs utérin proportionnellement court


  • Utérus d'une femme de 36 ans, fille DES ; il présente :
    • un prolongement inhabituel de la portion supra-vaginale du col utérin (col+isthme = 45mm) ;
    • raccourcissement relatif de la longueur du corps utérin (40mm) comparée à la longueur du col et l'isthme utérins ;
    • rapport : longueur (col + isthme) /longueur du corps utérin = environ 1 ;
      • (normalement, chez la femme adulte, ce rapport est égale à (1/2)
    • une constriction au niveau de la région sus-isthmique.

  • Remarque : il s'agit d'une femme ayant déjà mis au monde un enfant de 3200.g à 37 SA.


  • Les filles DES :
    ce sont des femmes porteuses des malformations secondaires à l’imprégnation in utero par le diéthylstilboestrol (Distilbène). Il s’agit de malformations utérines secondaires à l’utilisation, entre 1950 et 1977, d’un œstrogène non stéroïdien administré chez les femmes enceintes menacés de fausse-couche).

  • D'après  l’étude de Kauffmann (1977), on trouve :
    • Chez 70 % des fille DES des anomalies utérines :
      • 31 % d’utérus en T avec une cavité hypoplasique ;
      • 19 % d’utérus en T de volume normal,
      • 13 % d’utérus hypoplasiques seuls ;

  • Il a été décrit de multiples d'autres anomalies :
    • dilatations sus-isthmiques,
    • distensions bulbaires des cornes,
    • contractions annulaires des cornes,
    • fonds arqués,
    • synéchies marginales,
    • polypes,
    • diverticules,
    • irrégularités diverses des bords et du fond,
    • et surtout constriction médio-cavitaire. (une constriction supra-isthmique)
    • des utérus pseudo-bicornes, ou présentant des images évoquant un cloisonnement.
    • les trompes semblent parfois articulées à angle droit
    • la diminution de la surface de l’endomètre explique la fréquente diminution du volume menstruel.


Auteur : Dr Aly Abbara
Mise à jour : le 5 septembre, 2007