Vésicule vitelline vestigiale et vaisseau vitellin persistant et identifiable sur la plaque choriale du placenta (à 41 SA) et sur toute la longueur du cordon ombilical, puis à titre de comparaison, un vaisseau vitellin identifiable sur les annexes fœtales à 11,5 SA
Auteur : Dr Aly Abbara
Mise à jour : 21 Octobre, 2015

Quelques notions concernant le développement du système de la circulation sanguine au cours de la vie embryonnaire et le rôle joué par le système de la circulation vitelline dans la configuration définitive de l'arbre artériel et veineux du fœtus et de l'individu humain après la naissance :

  • Au jour 17 de la conception, les premiers îlots de vaisseaux sanguins (hémoblastes embryonnaires entourés de cellules endothéliales) apparaissent dans le mésoderme de la vésicule vitelline. Ces îlots évoluent pour constituer le réseau vasculaire initiale qui s'étend à la fine de la 3e semaine de conception à l'ensemble de la vésicule vitelline, l'embryon et les villosités choriales, mais les études récentes ont permis de montrer que, dès le jour 18, les vaisseaux sanguins commencent à se former dans le mésoderme du disque embryonnaire par la formation des angioblastes, puis des angiocystes, des cordons angioblastique et enfin un réseau vasculaire à l'origine de constitution du système circulatoire de l'embryon.

  • La vésicule vitelline est la première source de cellules sanguins (hématopoïèse), mais dès la 5e semaine, le foie, la rate, le thymus, et la moelle osseuse deviennent les principaux sites embryonnaires de production de cellules du sang.

  • Au cour de la 4e semaine de grossesse, le cœur commence à battre au jour 22, et le sang se met à circuler dans l'embryon au jour 24. A cet âge embryonnaire :

    • Le système artériel embryonnaire comporte une paire d'aortes dorsales qui communiquant avec le cœur primitif par un tronc artériel formé par la jonction des trois paires d'arcs aortiques (trois arcs droits provenant de l'aorte droite, et trois arcs provenant de l'aorte gauche ; il s'agit des arcs aortiques 3,4, et 6 de la circulation branchiale des poissons).
      • Les aortes dorsales, au niveau de leur portion ventrale communiquent avec :
        • le système de circulation vitelline par deux artères :
          • l'artère vitelline gauche, reliée à l'aorte dorsale gauche ;
          • l'artère vitelline droite reliée à l'aorte dorsale droite.
        • le système de circulation ombilico-placentaire par deux artères :
          • l'artère ombilicale gauche, reliée à l'aorte dorsale gauche ;
          • l'artère ombilicale droite reliée à l'aorte dorsale droite.

    • Le système veineux ramenant le sang vers le cœur (au niveau de son sinus veineux) est formé de trois paires de veines :
      • deux veines provenant de la circulation funiculaire, c'est-à-dire les veines ombilicales droite et gauche ;
      • deux veines provenant de la circulation vitelline, c'est-à-dire les veines vitellines droite et gauche ;
      • deux veines cardinales communes (droites et gauches). Chaque veine cardinale commune se forme par la jonction entre la veine cardinale antérieure (qui draine le pôle céphalo-thoracique ou "antérieur" de l'embryon) et la veine cardinale postérieure et homolatérale (qui draine le pôle abdomino-caudal ou "postérieure" de l'embryon).
      • Le sinus veineux du cœur est composé de deux cornes :
        • au niveau de la corne droite du sinus veineux débouchent (de droite à gauche) la veine cardinale commune droite, la veine ombilicale droite et la veine vitelline droite ;
        • au niveau de la corne gauche du sinus veineux débouchent (de gauche à droite) la veine cardinale commune gauche, la veine ombilicale gauche et la veine vitelline gauche.
        • le sinus veineux s'ouvre au centre de l'oreillette cardiaque primitive et à ce stade embryonnaire, les cornes droite et gauche du sinus veineux ont la même taille.

      • Puis, au cours de la 4e semaine aussi, émerge de la vésicule vitelline une multitude d'artères vitellines qui fusionnent avec les plexus vasculaires du futur intestin et avec la face ventrale des aortes dorsales.

      • A la fin de la 4e semaine, et après la fusion des aortes dorsales, beaucoup d'artères vitellines disparaissent, pour ne rester qu'environ huit artères qui perdent leur connexion avec la vésicule vitelline ; parmi ces artères on compte :
        • cinq dans la région thoracique ; elles s'anastomosent avec l'aorte dorsale et vascularisent l'œsophage thoracique ;
        • trois dans la région abdominale, c'est trois artères évoluent pour former :
          • le tronc cœliaque avec ces branches principales (artère hépatique commune et artère splénique...) ;
          • l'artère mésentérique supérieure ;
          • l'artère mésentérique inférieure.

      • Au cours de l'évolution embryonnaire ultérieure, la circulation veineuse subit des modifications importantes de telle sorte qu'au 56e jour de conception on observe les caractéristiques suivantes :

        • La circulation veineuse systémique est dirigé vers la droite par l'intermédiaire de deux veines :
          • La veine cave inférieure, dont le segment terminal (près cardiaque) se forme à partir d'un vestige de la veine vitelline droite.
          • La veine cave supérieure résultant de la jonction de la veine brachio-céphalique gauche avec la veine brachio-céphalique droite. Ces deux veines résultent du développement de la veine cardinale antérieure droite, la veine cardinale commune droite et la partie distale de la veine cardinale antérieure gauche.
          • En effet :
            • La veine cardinale antérieure gauche communique avec la veine cardinale antérieure droite par une anastomose qui dérive le sang provenant de la partie céphalique gauche de l'embryon vers la circulation veineuse droite, alors comme conséquences :
              • la partie terminale de la veine cardinale antérieure gauche disparaît et la veine cardinale commune gauche est réduite à une petite veine participant à la formation de la veine oblique de l'oreillette gauche.
              • Cette anastomose entre les veines cardinales antérieures droite et gauche deviendra par la suite la veine brachio-céphalique gauche.
              • La partie distale de la veine cardinale gauche deviendra la veine jugulaire et la veine subclavière gauches qui joignent la veine brachio-céphalique gauche.
            • la partie distale de la veine cardinale droite deviendra la veine brachio-céphalique droite avec ses deux affluents, la veine jugulaire la veine sous clavière droites
            • La partie terminale de la veine cardinale antérieure droite et la veine cardinale commune droite deviendront la veine cave supérieure dans laquelle aboutissent les deux veines brachio-céphaliques droite et gauche.
            • La veine cardinale postérieure gauche disparaît.
            • La veine cardinale postérieure droite forme l'origine de la veine azygos.

        • On observe la régression puis la disparition du retour veineux cardiaque gauche résultant de la disparition de la veine cardianle commune gauche, la veine ombilicale gauche et la partie terminale de la veine vitelline gauche.

          Cette disparition du système de retour veineux gauche entraîne l'interruption du développement de la corne gauche du sinus veineux qui se transforme en petit sac veineux situé au niveau de la paroi postérieure du coeur primitif avec le déplacement de l'orifice sino-auriculaire vers la droite tout en restant ouvert dans la partie caudale de l'oreillette primitive qui deviendra l'oreillette droite définitive.
          Ce sac veineux restant deviendra au finale, la petite veine oblique de l'oreillette gauche et le sinus coronaire qui reçoit la majeure partie du sang de la circulation coronaire du muscle cardiaque.

          La corne droite du sinus veineux s'agrandit pour recevoir le sang veineux acheminé par la veine cave supérieure et la veine cave antérieure. Cette corne droite, à l'origine, s'ouvre dans la paroi caudale de l'oreillette droite, mais au cours de l'évolution du cœur, elle fusionne avec cette oreillette en formant la partie lisse de sa paroi (le sinus venarum) à l'opposé de la partie musculaire, trabéculaire de sa paroi (l'auricule) qui provient de l'oreillette droite primitive.
          Le sinus venarum et l'auricule sont délimités intérieurement par une crête verticale appelée le " crista terminalis " qui correspond extérieurement à un sillon peu profond appelé le " sulcus terminalis ".

          • La circulation veineuse pulmonaire :
            • Au cours de la quatrième semaine de conception, l'oreillette primitive émet un bourgeon de veine pulmonaire, cette veine se divise rapidement en deux branches pulmonaires droite et gauche (première division), puis chacune de ces deux veines pulmonaires se divise en deux veines (deuxième division) pour former un total de quatre veines pulmonaires reliées à l'oreillette primitive par un seul tronc veineux commun. C'est quatre veines pulmonaires se dirigent vers les poumons pour s'anastomoser avec des veines naissant dans le mésoderme pulmonaire et former le système circulatoire veineux pulmonaire.

            • Au cours de la cinquième semaine de conception, le tronc veineux pulmonaire commun incorpore la paroi postérieure de l'oreillette primitive, donc au (31e jour), il existe deux orifices permettant de la connexion des deux veines pulmonaires (de la première division) à l'oreillette primitive.
              Au 32e jour, c'est au tour des deux veines pulmonaires de la première division d'incorporer la paroi postérieure de l'oreillette primitive, donc à ce stade embryonnaire, il existe déjà quatre orifices permettant la connexion des quatre veines pulmonaires (de la 2e division) à l'oreillette primitive au niveau de sa paroi postérieure, dans son segment gauche qui va devenir la future oreillette gauche.

            • Le tronc pulmonaire et les deux veines pulmonaire issues de sa première division, en incorporant la paroi de l'oreillette primitive, constituent la portion lisse de la paroi de l'oreillette gauche définitive, par contre la partie trabéculaire de cette oreillette est formée du segment gauche de l'oreillette primitive.

            • En conclusion :
              • Au début de la quatrième semaine de conception, le système veineux pulmonaire s'ouvre dans l'oreillette primitive par une large embouchure unique, c'est-à-dire, celui du tronc pulmonaire commun.
              • Au J31, le système veineux pulmonaire s'ouvre dans l'oreillette primitive par deux embouchures, c'est-à-dire, celles des deux veines pulmonaires formées par la première division du tronc pulmonaire commun qui a déjà incorporé la paroi de l'oreillette.
              • Au J32, le système veineux pulmonaire s'ouvre dans l'oreillette primitive (dans le segment qui va devenir l'oreillette gauche définitive) par quatre embouchures, c'est-à-dire, celles des quatre veines pulmonaires (deux veines droites et deux veines gauches) issues de la division des deux veines pulmonaires de la première division, par ce que tout simplement, le tronc commun et ses deux premières branches, en s'élargissant, elle ont incorporé l'oreillette primitive pour constituer la partie lisse de la paroi de la future oreillette gauche.

        • Les transformations que subissent les deux veines vitellines :
          • les parties caudales forment la veine porte ;
          • les parties traversant le foie se divisent en sinusoïdes hépatiques ;
          • la partie terminale (céphalique) de la veine vitelline gauche disparaît ;
          • la partie terminale (céphalique) de la veine vitelline droite forme la partie terminale de la veine cave inférieure.

        • Les transformations que subissent les deux veines ombilicales :
          • la veine ombilicale droite disparaît ;
          • la partie de la veine ombilicale gauche située entre le foie et la corne gauche du sinus veineux dégénère ;
          • la partie persistant de la veine ombilicale gauche forme la classique veine ombilicale qui transporte vers le foetus le sang provenant du placenta.
          • Un gros canal se développe pour raccorder la veine ombilicale gauche à la partie terminale de la veine cave inférieure, il s'agit du canal veineux (canal veineux d'Arantius ; ductus veineux) ; il permet à une partie du sang provenant du placenta par l'intermédiaire de la veine ombilicale d'aller presque directement dans l'oreillette droite du cœur fœtal sans passer par le foie.

Auteur : Dr Aly Abbara
Mise à jour : 21 Octobre, 2015

  • Références :
    • William J. LARSEN. " Embryologie humaine ", 2ème édition française. de boeck - 2007.
    • Keith L. MOORE. " L'être humain en développement " Vigot Frères Paris - 1974.
 

Accueil
(livre de gynécologie Obstétrique)

Placenta
Grossesse
Accueil
(Atlas d'échographie)