Les disciples du Barong avec les "Kris", c'est-à-dire les poignards magiques, retournés contre eux-même par Rangda, la Reine des sorcières de Bali


Dans une pièce de danse balinaise nommée " Pemaksan Barong Tegaltamu " on représente un des aspects symboliques de lutte sans fin entre les forces du Bien et du Mal comme étant une lutte entre le Barong, le lion mythique représentant du Bien et Rangda, la Reine des sorcières, représentante du Mal :

Pour être aidé dans son combat contre Rangda, le Barong fait appel à ses disciples, des hommes brandissant les " Kris : les poignards magiques" ; ces hommes armés attaquent la Rangda, mais elle les envoûte afin de retourner leurs kris contre eux-mêmes et les implanter dans leur propre poitrine. Le Barong qui ne voulais pas que ses hommes se blessent et meurent, rend leur peau résistante au pouvoir pénétrant de cette arme redoutable.

La scène de danse s'achèvent par l'arriver d'un prêtre qui va bénir les hommes disciples du Barong par l'eau sacrée afin mettre fin leur état d’envoûtement et transe.


Auteur : Dr Aly Abbara
Mise à jour : 14 Juillet, 2013
museum.aly-abbara.com


Musée virtuel
Sommaire  voyages
Indonésie
  Accueil du site de Dr Aly Abbara  
  www.aly-abbara.com
www.avicenne.info
www.mille-et-une-nuits.com
Paris / France