La Rangda, Reine des sorcières de Bali
La Rangda de Bali, la Reine des sorcières ; une créature mythique très stylisée représentant le " Mal " ; elle est habituellement opposée à celui du " Barong " le représentant du " Bien ".

Les Balinais croient que le « Bien » et le « Mal » coexistent l'un à côté de l'autre en lutte éternelle et nécessairement sans vaiqueur ni vaincu ; pour cela, dans les scènes de lutte entre le Barong et la Rangda qui personnifient la lutte entre le « Bien » et le « Mal », il n'y a jamais de vainqueur.


Dans une pièce de danse balinaise nommée " Pemaksan Barong Tegaltamu " on représente un des aspects symboliques de lutte sans fin entre les forces du Bien et du Mal comme étant une lutte entre le Barong et Rangda :

Le prince et le Maître bien-aimé Sadewa est destiné à être sacrifié le jour de la fête dédiée à la déesse de la mort « Batari Durga » et le voilà en face d'une de ses disciples sorcières.

Le Premier Minsitre puis la Reine-Mère de Sadewa sont prévenus du destiné du prince, alors ils se présentent auprès de lui afin d'essayer de le sauver en le soustrayant éventuellement de la promesse donnée à la Batari Durga.

La sorcière, disciple de Batari Durga qui craignait que la triste Reine-Mère change d'avis à propos du sacrifice du prince Sadewa, la touche afin de la rendre furieuse et très en colère à tel point qu'elle finit par battre son fils elle-même puis ordonne le premier ministre de l'amener au cimetière, au demeure de la déesse de la Mort. Le premier ministre qui aime Sadewa refuse d'obéir aux ordres de la Reine-Mère, mais la sorcière le touche aussi afin de le mettre en colère, et le voilà entraînant Sadewa au cimetière et l'attachant au tronc d'un arbre situé devant le temple de la déesse de la mort Durga.

Observant le déroulement des évènements, le dieu Siwa qui aime Sadewa entre en scène et le rend immortel. La sorcière de Batari Durga qui constate que Sadewa est devenu immortel et indestructible, elle admet sa défaite et demande à Sadewa de la tuer, ce dernier lui accorde ce vœux et la tue afin qu'elle puisse monter au ciel.

Aussi, Kaleta, la principale prêtresse de la Batari Durga, pour se racheter elle-aussi, demande à Sadewa de la tuer, mais le prince refuse ; mécontente, Kaleta exploite ses pouvoirs magiques et se métamorphose en ours menaçant, puis en oiseau géant (Garuda), mais en vain, Sadewa ne change pas d'attitude, alors la sorcière se transforme en la Rangda, la grande et puissante sorcière du Mal.

Pour l'affronter, le prince se métamorphose en Barong, la force du bien, mais étant de puissance égale, ni l'un ni l'autre emporte la victoire.

Pour être aidé dans son combat, le Barong fait appel à ses disciples, des hommes brandissant leurs les " Kris = poignards magiques" ; ces hommes armés attaquent la Rangda, mais elle les envoûte afin de retourner leurs kris contre eux-mêmes et les implanter dans leur propre poitrine. Le Barong qui ne voulais pas que ses hommes se blessent et meurent, rend leur peau résistante au pouvoir pénétrant de cette arme redoutable.

La scène de danse s'achèvent par l'arriver d'un prêtre qui va bénir les hommes disciples du Barong par l'eau sacrée afin mettre fin leur état d’envoûtement et transe.


Auteur : Dr Aly Abbara
Mise à jour : 14 Juillet, 2013
museum.aly-abbara.com


Musée virtuel
Sommaire  voyages
Indonésie
  Accueil du site de Dr Aly Abbara  
  www.aly-abbara.com
www.avicenne.info
www.mille-et-une-nuits.com
Paris / France