Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash



Rose " Summer Damask " ; " وردة دمشق الصيفية "
La rose d'été de Damas


Rosier du groupe des rosiers de Damas ; connue avant 1600 ap.J.-C.
Rosier non remontant de la famille des "rosaceae"

Le groupe des rosiers de Damas est caractérisé ses roses très parfumées
.

Roses de Damas (Les Damas ; Rosa Damask ; Rosa x damascena ; R. x damascena ; الوردة الدمشقية ـ الوردة الجورية) :

  • Histoire :
    • Les rosiers de Damas sont connus depuis l'antiquité car certains auteurs indiquent qu'ils étaient cultivés sur l'île grecque (Samos) en l'an 1000 avant Jésus-Christ ; sur cette île, ces roses étaient un des éléments du culte de la déesse de l'amour Aphrodite. Plus tard, ils furent introduits à Rome pour faire partie des éléments des cérémonies d'hommage à la déesse Vénus.

    • Ce sont les croisés qui rapportèrent ces rosiers de la ville de Damas (Syrie) en Europe, d'où vient leur nom. Historiquement, on attribue au croisé Robert de Brie le Transfert de la rose de Damas, du Moyen-Orient au château de Champagne, en France, en 1254 et en 1276.

      Les rosiers de Damas sont des dérivés de (Rosa gallica) ; ils ont été les premiers vrais hybrides naturels cultivés.

  • Catégories :
    Il existe deux catégories des rosiers de Damas :

      • Rosier de Damas de l'été (Rosa summer Damask ou Rosa damascena Miller - وردة دمشق الصيفية) : ils n'offrent qu'une floraison estivale. Il résulte de l'hybridation naturelle entre deux roisers anciens (rosa gallica et rosa phoenicea). Ce rosier est connu depuis l'antiquité.

      • Rosier de Damas de l'automne (Rosa autumn Damask - وردة دمشق الخريفية) : ils fleurissent en été et en automne. Il résulte de l'hybridation naturelle entre deux roisers anciens (rosa gallica et rosa moschata). Rosa moschata est un rosier originaire de Perse fleurissant en automne ; ce caractère génétique est conservé chez la rose de Damas de l'automne.
        En raison de sa fleuraison multi-saisonnière, ce rosier a été appelé à tord (Rose Quatre Saisons).

    • L'arbuste des rosiers de Damas est d'environ 5 pieds (1,5 mètres) de hauteur ; ses fleurs s'épanouissent en gros bouquets ; leurs pétales sont aux couleurs tendres déclinant du blanc pur, au rose, au violet soutenu. Elles exhalent un parfum très agréable, intense et fort envirant.

      Le feuillage des rosiers de Damas est vert grisé, duveteux mettant en valeur, par contraste, ses fleurs.

  • Le groupe des Rosiers de Damas :
    • I - Les roses à dominante rose :

      • " Rose Quatre saisons - Four seasons " ou " Rose damascena, variété semperflorens " ou " Rosa damascena bifera " ou " Rosa bifera " ou " Rose of Castille " ou " Castilian " ou " Old Castilian " ou " Autumn Damask " : du groupe des rosiers de Damas.
        Il s'agit de la rose de Damas de l'automne (rosa Autumn Damask) ; haut de 1,2 à 1,5 mètres.
        La fleur est jolie, pas souvent double, de couleur rose pur argenté ; ses pétales sont de dimensions variables en répartition désordonnée.
        il fleurit au cours de l'été, mais continue à donner quelques fleurs jusqu'à l'automne.
        Il a été intensément cultivé en France, dans la région de Fontenay-aux-Rose, au début du XVIIIe siècle.

      • " Rose Celsiana " : morphologiquement elle possède les caractéristiques typiques de la rose de Damas (typical Damask rose) ; son existence est affirmée historiquement avant 1750.
        Arbuste de 1,50 mètres de hauteur ; l'un des plus jolis rosiers qui soient ; son feuillage est abondant, vert grisâtre ; les roses sont disposées en bouquet, à peine doubles prenant la forme de coupes gracieuses composées de rangés de pétales larges, délicats et soyeux, gravitant autour du cœur aux étamines dorées. Les fleurs sont de couleur rose tendre au début de la floraison, puis elles deviennent roses nacré à la défloraison.

      • " Rose Isphahan " ou " Pompon des Princes " : du groupe des Rosiers de Damas.
        Ce rosier naquit au Moyent-Orient, il était cultivé avant 1832.
        Il s'agit d'un arbuste de 1,2 à 1,5 mètres de hauteur ; fleurit sur une très longue période et donne des fleurs doubles très odorantes, à pétales de couleur rose pâle conservé jusqu'à la fanaison ; les pétales du bord sont plus larges et enserrent des très nombreux petits pétales rangés en pompon irrégulier.

      • " Rose Kazanlik " ; " Rose Kazanluk " ou " Rosa damascena trigintipetala " : du groupe des rosiers de Damas.
        Ces rosiers qui étaient déjà connus au XIIe siècle, sont aujourd'hui cultivés à Kazanlik en Bulgarie afin de produire le parfum (l'essence) des rose (attar of roses - عطر الورد). Ils possèdent les mêmes caractéristiques typiques de la rose de Damas.
        Arbuste formant un grand buisson de 2 mètres en tous sens, et donnant des fleurs de taille moyenne, à peine doubles, lâches et très parfumées ; ses pétales sont de couleur rose pur, chaud et éclatant ; l'œil (centre) de la rose est occupé par des étamines jaunes dorées.

      • " Rose Marie Louise " ou 'Agathe Couronnée' ou 'Tout Aimable' ou 'Belle Flammande' " Rose de Madame Hardy : du groupe des rosiers de Damas ; obtenue à Malmaison, en France, en 1813.
        Arbuste de 1,20 mètre de hauteur donnant des roses grandes, très parfumées, plates, plissées et ondulées grâce à ses pétales larges qui s'emboîtent les unes dans les autres, mais les pétales centraux sont plus petits et forment un cumulus recouvrant le cœur de la fleur. Les fleurs sont de couleur rose lilas et le feuillage est vert ; les tiges sont souples, se plient sous le poids des roses.

      • " Rose de la Ville de Bruxelles " Rose de Madame Hardy : du groupe des roses de Damas ; obtenue en France par Vibert en 1843.
        Un arbuste de 1,5 mètres de hauteur prenant la forme d'un buisson à une silhouette arrondie. Les fleurs sont de forme presque parfaite, légèrement bombées, opulentes, très riches en pétales de couleur rose, tendre et lumineux ; leur taille diminue fur et à mesure qu'on s'approche du centre. Ces roses exhalent une odeur délicieuses.

      • " Rose Omar Khayyam " : du groupe des rosiers de Damas ; arbuste de 3 - 4 pieds de hauteur (1,20 m) ; créée vers 1893.
        Les fleurs sont très doubles, de petites tailles, hirsute et chiffonnée ; le feuillage est d'une jolie couleur vert grisâtre.
        Appelé " Omar Khayyam" au nom de ce poète et astronome persan qui fut traduit par l'Anglais " Edward Fitzgerald ", alors à sa mort on plante sur sa tombe un rosier issu de celui qui était posé sur la tombe d'Omar Khayyam.

      • " Rose petite Lisette " : du groupe des rosiers de Damas. Un hybride de (Rosa damascena X Rosa centifolia). Obtenue par Vibert, en France, en 1817.
        Les fleurs très odorantes de ce rosier sont des miniatures de la rose de Damas, en pompons, bien double, de couleur rose pur pâlissant et virant vers le blanc avec la défleuraison. L'arbuste est de 3 à 4 pieds de hauteur (90 - 120 cm) ; les feuilles sont menues de couleurs vert bleuâtre (glauque).

      • " Rose Blush Damask " ou " Blush Gallica " : probablement issu d'un rosier Damas et d'une rosier pimprenelle. Connu avant 1759.
        Arbuste de 1,20 mètre de hauteur. Ses fleurs sont de petite taille, de couleur rose tendre et plus clair sur le bord des pétales ; elle exhalent un parfum délicieux. La rose s'ouvre d'abord en coupes, puis à plat en quartiers. Le feuillage est vert foncé et très ramifié.

      • " Rose Saint-Nicholas " : du groupe des rosiers de Damas.
        Ce rosier a été trouvé dans la jardin de Robert James, en 1950 à Saint-Nicholas en Angleterre. Probablement hybride (d'un rosier du groupe Damas et d'un rosier du groupe Provins).
        Arbuste d'un mètre de hauteur, à feuillage large et vert brillant, et à des fleurs demi-double peu parfumé, grandes, à étamines dorées au centre ; les pétales sont de couleur rose pur (virant vers le rouge) et pâlissant à la défloraison. Ces roses donnent de beaux fruits orangés à l'automne.

      • " Rose de Puteaux " :
        Une forme de Rosier damascena, haut de 1,2 mètres, cultivé à Puteaux (9288 / sur la Seine), en France pour la production des pétales séchés.

      • " Rose Oeillet parfait " : du groupe des rosiers de Damas ; arbuste de 3 à 4 pieds de hauteur.

    • II- Les roses blanches et à dominante blanche du groupe de Damas :

      • " Rose Madame Hardy " ou " Centifolia Alba " ou " Félicité Hardy "Rose de Madame Hardy :
        Du groupe des rosiers de Damas. Roses blanches et à dominante blanche.
        Hybride de Portland et de Damas, obtenu en 1831 par Julien-Alexandre Hardy. Arbuste de 1,5 à 2 mètres de hauteur donnant des fleurs de d'un pur blanc satinés constituées de pétales plissés denses, très abondants et gravitant autour d'un œil central de couleur vert. Les pétales du bord sont plus larges, se replient vers l'intérieur donnant à la rose une forme bombée. Les fleurs dégagent une forte et agréable odeur citronnée. Le feuillage est vert vif.

        Julien-Alexandre Hardy (1787-1876) a créée ce rosier en 1831 : date écrite de sa main dans un catalogue manuscrit dont il est l'auteur, relié en 1837, et qui vient de faire l'objet d'une publication dont l'auteur est Monsieur DERKENNE Vincent.
        Julien-Alexandre Hardy était le jardinier en chef du jardin (superintendant) du jardin du Luxembourg à Paris, où avait été transférée, en 1813, la collection d'André Dupont, l'un des premiers collectionneurs français.

      • " Rose Botzaris " : du groupe des rosiers de Damas, et une variété apparentée au rosier de " Madame Hardy " ; obtenue par P. Cochet en 1856.
        Il s'agit d'un arbuste de 1,20 cm de hauteur, à roses blanches ivoires de taille moyenne, mais pleines ; ses pétales sont plus larges à la périphérie que ceux du centre. Le feuillage est d'un beau vert vif. Les roses exhalent un parfum doux et délicat

      • " Rose Léda " ou " Lait-blanc - Milk-white " ou " Painted Damask " : du groupe des rosiers de Damas ; sa présence est certifiée avant 1827. Il s'agit d'un arbuste d'environ 3 pieds (1 mètre) de hauteur.
        Les pétales de cette rose sont blancs piquetés de carmin (rouge légèrement violacé) ; les plus courts se répliquent sur le coeur de la fleur afin de former une petite couronne autour de laquelle rayonnent les pétales les plus allongés.
        Les fleurs de cette plante dégagent une odeur très agréable.

      • " Rose Madame Zöetmans " : du groupe des rosiers de Damas ; obtenu par Marest en 1830, en France. Arbuste de 1,20 mètres de hauteur, produisant des de grosses rose à pétales blancs avec des reflets carnés (très pâles), puis ils deviennent purs blancs disposés autour d'un oeil central vert. Les roses sont portées en bouquets par tiges souples peu épineuses qui cèdent sous l'effet de la lourdeur des fleurs.

      • " Rose Mme Plantier " : Obtenu par Plantier en 1835, probablement par hybridation de (Rosa alba x Rosa moschata).
        Arbuste de 1,5 mètres de hauteur à feuillage très fourni ; tiges souples et peu épineuses destinées à porter des grosses roses plates, blanches légèrement teintées d'ivoire à l'éclosion.

    • III- Les roses panachées (qui présentent des couleurs différentes) :

      • " Rose York and Lancaster " ou " Rosa damascena versicolor " ou " Rosa damascena variegata : du groupe des rosiers de Damas ; connue avant 1550 et cultivé dès 1629. Elle symbolise la réconciliation des familles de York et Lancaster, acteurs de la " Guerre des Deux Roses "
        Arbuste haut de 1,5 mètres ; un rosier bicolore : certaines fleurs sont roses pâles et d'autres, rose plus foncé ; parfois des pétales roses tachés de rose plus soutenue. Elles sont grosses embaumantes, lâches et mi-doubles ; le feuillage est vert grisâtre.

  • Les hybrides de la rose de Damas :
    La passion de l'impératrice Joséphine (épouse de Napoléon Bonaparte) pour les roses est à l'origine de l'enclanchement d'un mouvement de manipulation des roses aboutissant, au début du XIXe siècle à la création d'importantes nouvelles variétés de rosiers hybrides en utilisant les rosiers anciens " Old Roses " (c'est-à-dire connus avant la date de la naissance des premiers rosiers hybrides de thé, à savoir, l'an 1867), en particuliers : les rosiers botaniques (Rosa gallica), les rosiers de Chine et surtout les rosiers de Damas.

    • Parmi les rosiers qui sont obtenu à partir des rosiers de Damas par hybridation :
      • Rosier " Baron Girod de l'Ain " ; synonyme " rosier bifera " ; un rosier remontant obtenu par Reverchon en 1897. Les roses de cette variété sont pleines et doubles, de couleur rouge foncé (cramoisi) lumineux avec des pétales ondulés chiffonnés avec des lisrés de blanc.
        Ces rosiers exhalent un parfum agréable et intense.

      • " Rosier Comte de Chambord " : Un rosier du groupe de Portland (issus d'un rosier de Damas), obtenu par Moreau-Robert en 1863. Les fleurs de ce petit rosier compact de 90 cm de hauteur sont grosses, pleines avec des pétales de couleur rose dégageant un parfum puissant.

      • " Rose Blanc de Vibert " : du groupe des rosiers Portland ; obtenue par Vibert en 1847.
        Un arbuste de 90 à 100 cm de hauteur ; il produit des roses très doubles, en forme de coupes de couleur blanc avec des reflets jaunes ombrant le centre, mais à épanouissement complet, elles prennent la couleur blanc pur et absolu.

      • " Rose de Rescht " : du groupe des rosiers de Portland. Ce rosier dont l'origine est le rosier de Damas, était connu en Perse, il gagna l'Europe vers 1950. il s'agit d'un arbuste de 80 à 100 cm de hauteur, donnant des fleurs doubles, rouges vives fuchsia teintées de pourpre ; les pétales très nombreux et rassemblés donnant aux roses l'aspect de pompon. La plante fleurit plusieurs fois par ans.

      • " Rose du Roi " : du groupe des rosiers de Portland : originaire de la rose de Damas, obtenu par Lelieur en 1815 par hybridation du rosier de Portland et du " rosa gallica officinalis ". Ce rosier fut baptisée " Rose du Roi " à la demande du roi Louis XVIII, mais il est connu aussi sous le nom " Rose Lee's Crimson Perpetual "ou " Rose Lelieur ".
        Il s'agit d'un arbuste de 90 cm de hauteur, à roses doubles, rouges à stries cramoisies dégageant une délicieuse odeur.

      • " Les rosiers de Bourbon " : Sont un hybride spontané d'un rosier de Chine connu sous le nom de "rosier Old Blush " et d'un rosier du groupe de rosier de Damas connu sous le nom de " Quatre saisons ".
        Les rosier Bourbon sont apparu sur l'île de la réunion qui portée le nom " Île de Bourbon " ; ces rosiers sont connus également sous le non de " Rose Edouard ". Ce sont des arbustes grimpants à fleuraison continue avec des caractéristiques rappelant les particularités de l'un de leurs ancêtres, soit la rose de Damas, soit la rose de Chine.

      • " Rose Gloire de Guilan " : fut apportée en Europe de l'Iran en 1949 par Nancy Lindsay. Ces rosiers sont utilisés par l'industrie de l'extraction du parfum de roses (attar of roses - ).

      • " Rose " HEBE'S LIP " ou " Rubrotincta " : hybride probable de (rosa Damask x Rosa eglanteria).

      • Le groupe de " Rosa alba " : hybridation naturelle de (rosa Damask x Rosa canina).

      • " Rose Agathe " : du groupe des rosiers de Provins.
        Un hybride issu de (Rosa gallica et Rosa damascena).

      • " Rose Belle Amour " : Un hybride issu de Rosa x alba et Rosa damascena.
        Trouvé en 1940, dans un couvent près d'Elbeuf, en Seine-Maritime, près de Rouen.
        Arbuste de 2 mètres de hauteur, à feuillage vert foncé et bleuâtre ; ses fleurs sont mi-doubles, rassemblées en bouquets, de couleur rose chaud pâlissant à la défloraison.

      • " Rose Baron de Wassenaer " : probablement un hybride d'un Rosier de Damas et un rosier centifeuilles ; obtenue par V. Verdier en 1854.
        Arbuste de 1,20 mètres de hauteur, à feuillage dense et à fleurs fortement odorantes, très moussues ; de couleurs rose violacé ; elle sont groupées en bouquets.

      • " Rose Duchesse de Portland " ou " Duchess of Portland " ou " Rosa portlandica " ou " Rosa paestana " ou " Scarlet Four Seasons " : du groupe des rosiers de Provins ; peut être un hybride de d'un Damas et d'un gallica officinalis.
        Arbuste de un mètre de hauteur sous forme d'un buisson compact, donnant des fleurs presque simples, de couleur rouge cerise brillant, plus clair sur les revers.

      • " Les rosier mousseux " : en particulier la " Rose Chapeau de Napoléon " et " Rosa Muscosa ", sont des rosiers obtenus par manipulation naturelles des rosiers centfeuilles et des rosiers de Damas.
        Les rosiers mousseux étaient très recherchés au cours de XVIIe et XIXe siècles.


Références :
Marie-Thérèse Haudebourg. "Rose du Jardin". Hachette pratique 2009.
Andrea Rausch. Les petites encyclos. Les roses, variétés, origine, utilisation, entretien. GRÜND 2008.
Botanica. Encyclopédie de botanique et d'horticulture. Könemann 2003 (Italie) ; édition française.
David Austin. The heritage of the Rose. Antique collections club. 1988.
 

Auteur : Dr Aly Abbara.
Mise à jour : 12 Mai, 2015

Musée virtuel de Syrie
Syrie Photographie
aly-abbara.com
avicenne.info
mille-et-une-nuits.com
Paris / France