Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash




Indonésie : chat à queue absente (chat anoure)

  • En Indonésie on peut observer des chats caractérisés par des degrés variables de la petitesse de la longueur de leur queue :
  • Il s'agit d'une anomalie génétique à l'origine de l'absence de queue (anourie) ou la petitesse de la longueur de la queue (micro-ourie).

    J'ai observé cette anomalie chez un chien en Indonésie, mais je ne peux pas affirmer s'il s'agit d'une anomalie congénitale ou une anomalie acquise (perte de queue lors d'un combat par exemple).

  • L'anourie chez les chats dans le monde :
    • Le Manx :
      • Synonymes : chat de l'île de Man ; kayt Manninagh ou stubbin en mannois.

      • Chat originaire de l'île britannique de Man (à mi-chemin entre l’Angleterre et l’Irlande).

      • L'absence de queue (anourie) ou la petitesse (hypo-ourie) de la longueur de la queue est la principale caractéristique dans cette espèce ; elle est liée à une mutation génétique qui se répandit sur l'île à cause de son isolement qui favorisa une très forte consanguinité entre chats.

      • Comme toute anomalie génétique, les individus porteurs du gène peuvent être des homozygotes (portant deux gènes mutés, l'un d'origine paternelle et l'autre d'origine maternelle) ; ce type d’hérédité est létal en raison de la gravité des anomalies congénitales associées à cette forme (syndrome de régression caudale avec des anomalies du développement de l'extrémité distale de la moelle épinière). Donc chez les chats Manx vivants, l'anomalie génétique se trouve sous forme d'hétérozygote (l'individu porte un seul gène muté de provenance soit paternelle soit maternelle).

      • Le gène (partie du chromosome qui conditionne la transmission d'un caractère héréditaire) responsable de l'absence de queue (anourie) est d'expression variable, c'est-à-dire il peut se manifester d'une façon différente d'un individu à un autre (parfois dans une même portée) d'où la classification suivante des Manx, sur l'île de Man, en fonction longueur de la queue :
        • Rumpy : chat anoure caractérisé par l'absence totale de queue (anourie).
        • Rumpy riser : la queue est réduite à une excroissance de cartilage, 1 à 3 vertèbres sacrales, au bout de la colonne vertébrale. Le moignon de queue est visible uniquement quand le chat tente de le lever.
        • Stumpy : la queue ne mesure que quelques centimètres et est composée de 1 à 3 vertèbres caudales.
        • Longy : un Manx possédant une queue de longueur pratiquement normale, mais elle peut être tordue.

      • Darwin dans son ouvrage " De la variation des animaux et des plantes à l'état domestique " dit à propos du chat Manx : « les chats sans queue de l'île de Man diffèrent du chat commun, non seulement par l'absence de la queue, mais par la longueur des membres postérieurs, par la grandeur de la tête et par les mœurs ».
        Manx

      • http://fr.wikipedia.org/wiki/Manx_(chat)
      • http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/bmsap_0301-8644_1893_num_4_1_5407
        • Mortillet (A. de) lien Bulletins de la Société d'anthropologie de Paris lien Année 1893 lien Volume 4 lien Numéro 4 lien pp. 8-13

    • Le Cymric
      • Chat originaire également de l’île britannique de Man.
      • C’est un proche cousin du chat Manx. Il s’agit de la version à poils longs du chat Manx car ils se ressemblent beaucoup.

    • Le Bobtail japonais :
      • Le bobtail = "queue écourtée" en anglais.
      • Chat japonais caractérisé par la petitesse de la longueur de sa queue qui prend la forme d'un moignon de queue mesurant entre 8 et 10 cm qui se redresse lorsque le chat se déplace et qui se replie au repos et se cache derrière les poils ébouriffés et assez longs de l'animal.
        Il s'agit d'une queue constituée de quelques vertèbres soudées entre elles ; cette anomalie est due à une mutation génétique spontanée répandue parmi les chats du sud-est asiatique depuis des milliers d'années, et qui ne porte aucun préjudice au chat.

      • http://fr.wikipedia.org/wiki/Bobtail_japonais

    • Le Pixie-bob
      • La première chatte de cette race est apparue aux États-Unis vers 1980, elle s'appelait " Pixie ".
        Une légende veut que des lynx roux mâles (des bobcats, félins vivant à l'état sauvage dans les montagnes) s'accouplaient avec des chattes vivant dans les fermes isolées et qu'il en serait né des chatons au physique du père mais avec le caractère du chat domestique.

      • Le Pixie-bob ressemble à un lynx américain : le lynx roux. Son corps est puissant et musclé, long avec des épaules proéminentes. Lorsqu'il est en mouvement, sa démarche est la même que celle de ses ancêtres sauvages, chaloupée. Il est souhaitable qu'ils aient une poche ventrale. Les pattes sont longues, à l'ossature épaisse et bien musclées. Au bout, les pieds sont presque ronds, grands et larges.

      • Le Pixie-bob se caractérise par l'absence de queue (anourie) ou la petitesse de la longueur de sa queue, même si de nombreux spécimens ont, une queue longue.

      • L'autre caractéristique des Pixie-bob est la polydactylie : les chats ont quatre doigts aux pattes, mais les Pixie-bob, comme leurs ancêtres, en ont plus, jusqu'à sept pour certains.

        Patte d'un chat normal
        La patte arrière d'un chat normal : présence de 4 doigts.

      • http://fr.wikipedia.org/wiki/Pixie-bob
 

 

 Auteur : Dr Aly Abbara
Mise à jour : le 6 Octobre, 2014
 

aly-abbara.com
avicenne.info
mille-et-une-nuits.com
Paris / France