Kyste ovarien fœtal bilatéral multiloculaire à évolution régressive in utero

Il s'agit de kystes ovariens découverts fortuitement lors d'une consultation obstétricale par un coup d'échographie de routine.
Il s'agit de formations kystiques multiloculaires (cloisons intrakystiques et " kyste-in-kyste " ou " kyste fille ") à contenu anéchogène et à parois fines sans végétations endophytiques ni épanchement intra-péritonéal.
La surveillance régulière échographique permit de constater le caractère régressif, au cours de la grossesse, de l'évolution de ces formations kystiques ovariennes :
  31 SA 33 SA 35 SA 37 SA 40 SA
V Ø
mm
V Ø
mm
V Ø
mm
V Ø
mm
V Ø
mm
Kyste de l'ovaire droit 25 ml 45 x 38 x 28 47 ml 56 x 42 x 38 22 ml 43 x 32 x 30 10 ml 30 x 29 x 21 5 ml 25 x 22 x 18
Kyste de l'ovaire gauche 23 ml 39 x 35 x 42 36 ml 51 x 44 x 31 20 ml 37 x 32 x 32 10 ml 31 x 31 x 19 4 ml 23 x 19 x 17
Après une naissance par voie naturelle à 40 SA et 3 jours, le contrôle échographique à J3 de vie, confirme le diagnostic de kyste ovarien bilatéral avec des dimensions comparables à celles qui sont trouvées en anténatal, à 40 SA ; puis le contrôle échographique réalisé à deux mois de vie permit de mettre en évidence la présence de deux ovaires normaux, donc sans aucune formation kystique pathologique.


Kystes de l'ovaire fœtal
Auteur : Dr Aly Abbara
Mise à jour : 18 Juillet, 2010

  • Les kystes de l'ovaire fœtal :
    • Les kystes de l'ovaire fœtal sont les anomalies de l'appareil génital féminin les plus fréquemment observées in-utero.

    • Il s'agit de kystes fonctionnels apparaissant au cours du troisième trimestre de la grossesse, de taille variable (jusqu'à 10 cm) et de forme arrondie ou ovalaire, à contenu anéchogène ; souvent uniloculaire, mais parfois on peut observer la présence de cloisons intrakystiques et de petits kystes à l'intérieur de la formation kystique principale ("kyste-in-kyste" ou "kyste fille" ou " Daughter cyst sign ").

      La présence de "Kyste fille" affirme l'origine ovarienne de la formation kystique (spécificité proche de 100 %). En effet, le "kyste fille" est tout simplement un follicule ovarien évoluant au sein du kyste fonctionnel qui est, lui-même, un kyste d'origine folliculaire (parfois il s'agit de kyste lutéinique thécal, ou kyste du corps jaune, ou un simple kyste bénin d'origine inconnue).

      Le kyste de l'ovaire fœtal résulte d'une hyperstimulation ovarienne fœtale par certaines hormones comme : le hCG placentaire (placental human chorionic gonadotrophin) ; l'œstrogène maternel, les gonadotrophines fœtales.

      Le kyste ovarien fœtal peut se voir dans les hypothyroïdies fœtales, d'où l'intérêt de rechercher la présence d'un goitre fœtale.

      Dans certaines pathologies maternelles, elle a été remarquée l'augmentation de l'incidence des kystes de l'ovaire fœtal : diabète, allo-immunisation Rhésus, toxémie gravidique.

    • Les kystes fonctionnels de l'ovaire fœtal sont habituellement unilatéraux et occasionnellement bilatéraux.

    • Il s'agit souvent de kyste évoluant dans le pelvis et la partie basse et latérale de la cavité abdominale, mais parfois ils se déplacent vers la partie haute de l'abdomen en raison de la laxité des ligaments ovariens et leur allongement sous le fait du poids du kyste ; pour les mêmes raisons, la torsion de ces ovaires kystiques est possible.
      La présence du kyste ovarien dans la partie haute de l'abdomen pose le problème du diagnostic différentiel avec les formations kystiques abdominales, mais parfois, le changement de position au cours de l'examen peut être un signe en faveur du kyste ovarien.

    • L'hydramnios survient dans 10 % des cas de kystes de l'ovaire fœtal, l'étiologie de cet hydramnios est inconnue, mais certains auteurs proposent comme explication : compression du cordon ombilical ; obstruction partielle d'une anse grêle.

    • La survenue d'une hémorragie intrakystique est possible, dans ce cas-là, le kyste change d'aspect, il augmente de volume et son contenu devient hétéro-échogène, avec parfois la présence caillots sanguins rétractiles et la formation d'échos déclives, c'est-à-dire de niveau fluide-fluide par la déposition de caillots sanguins au fond du kyste. Quand l'hémorragie intra-kystique est importante, le kyste prend l'aspect d'un hématome solide et organisé
      L'hémorragie intrakystique est souvent secondaire, suite à une torsion ovarienne.

    • Parfois on peut observer la présence de minces échogénicités au niveau de la paroi kystique en rapport avec une calcification dystrophique.

    • La torsion in utero de kyste peut se manifester par l'augmentation brusque de son volume puis l'œdème de la paroi kystique avec le dédoublement de son contour et enfin la présence d'échos déclives, c'est-à-dire de niveau fluide-fluide par la déposition de caillots sanguins au fond du kyste.
      La torsion du kyste de l'ovaire fœtal peut survenir dans 40 % des cas ; ce risque augmente quand il s'agit de kyste de plus de 6 cm de grand axe, mais la torsion peut survenir à des kystes de petite taille.
      La torsion du kyste de l'ovaire fœtal peut être à l'origine d'une tachycardie fœtale transitoire due à l'irritation péritonéale.

      Parfois, suite à la torsion de l'ovaire kystique, le pédicule ovarien nécrosé se détache de ses attaches anatomiques et les annexes utérines (trompe et ovaire kystique) flottent librement dans la cavité péritonéale.


    • La transsudation et la rupture du kyste de l'ovaire fœtal peuvent être à l'origine du développement d'une ascite fœtale.

    • Les volumineux kystes de l'ovaire fœtal peuvent se compliquer par une occlusion intestinale (par compression). Ces kystes peuvent être aussi la cause d'une dystocie obstétricale par distension abdominale fœtale.

    • Les kystes fonctionnels de l'ovaire fœtal disparaissent spontanément dans la plupart des cas, in utero ou après la naissance, au cours des six premiers mois de vie (certains auteurs signalent qu'il faut parfois attendre deux ans pour obtenir une résolution complète).

    • Le pronostic des kystes de l'ovaire fœtal est excellent sauf en cas de torsion, pour cette raison la majorité des équipes de Médecine fœtale propose comme une prise en charge, une simple surveillance échographique au cours de la grossesse et après la naissance.

    • Le drainage de ces kystes est très controversé car : effet temporaire, risque de provoquer une hémorragie intra-kystique ; augmentation du risque infectieux ; augmentation du risque d'accouchement prématuré.

      Pour certains auteurs, la seule indication de drainage des kystes de l'ovaire fœtal est les volumineux kystes à l'origine d'occlusion digestive ; d'autres auteurs recommandent le drainage pour les kystes dépassant les 4 cm de diamètre pour prévenir la torsion.

      Pour prévenir la dystocie obstétricale per-partum en cas de très volumineux kyste, une césarienne programmée peut être envisagée, mais aussi, pour certains auteurs, un ponction-vidange peut être aussi proposé.

      L'échographie postnatale est nécessaire afin de confirmer le diagnostic.

      La kystectomie est normalement proposée dans la période postnatale si la torsion ovarienne est évidente, ou si le kyste est à l'origine d'une occlusion digestive.

    • Le diagnostic différentiel se fait avec les autres formations kystiques intra-abdominales :
      • Rein dysplasique multikystique, rein pelvien hydronéphrotique, obstruction de la jonction urétéropelvienne, mégavessie, urinome, occlusion intestinale, kyste mésentérique, pseudokyste du méconium, lymphangiome kystique, duplication kystique du tube digestif, et plus rarement, le kyste du canal de cholédoque, neuroplastome, tératome, fetus-in-fetu, kyste de l'ouraque, malformation cloacal, hydrocolpos.


  • Références :
    • Bernard Guérin du Masgenêt, Yann Robert, Philippe Bourgeot, Philippe Coquel. " Echographie en pratique obstétricale " . Masson 2009. p:375-376.
    • Woodward, Kennedy, Sohaey, Oh, Byrne, Puchalski. " Expertddx Obstetrics ". Amirsys 2009. 6 : 32-37.
    • Woodward, Kennedy, Sohaey, Byrne, Oh, Puchalski. "Diagnostic Imaging Obstetrics ". Amirsys 2005. 9 : 68-71

Atlas d'échographie
www.aly-abbara.com
www.avicenne.info
www.mille-et-une-nuits.com
Paris / France