Un des aspects de l'endomètre sous traitement par tamoxifène, il s'agit d'une atrophie endométriale pseudo-hypertrophique


  • Image échographique montant un des aspects de l'endomètre sous traitement par tamoxifène, il s'agit d'une atrophie endométriale pseudo-hyperplasique (résultats de l'examen anatomopathologique).

  • L'endomètre sur cette image est de 12 mm d'épaisseur ; il est vacuolisé, c'est-à-dire formé de très nombreuses vacuoles disséminées dans l'ensemble de l'endomètre.

  • L'hystéroscopie montre qu'il s'agit d'un endomètre composé de multiple formations micro-vésiculaires, à paroi très fine et translucide ; elles sont disséminées dans l'ensemble de la cavité utérine.

  • Il s'agit d'une femme de 42 ans, traitée par tamoxifène (20 mg/j) depuis trois ans, dans le cadre de la prise en charge d'un cancer du sein découvert et traité depuis 4 ans. Suite à la radio-chimiothérapie, la patiente est en aménorrhée secondaire totale, sans aucune métrorragie.

  • Le tamoxifène est un ani-œstrogène, utilisé en cancérologie, dans le cadre le prévention de la récidive du cancer du sein.
  • Parmi les anomalies de l'endomètre chez les patientes traitées par tamoxifène :
    • les atrophies pseudo-hyperplasiques ;
    • les hypertrophies ;
    • les polypes endométriaux ;
    • cancer de l'endomètre :
      Tamoxifène augmente le risque de cancer de mauvais pronostic (risque relatif 1,5 - intervalle de confiance à 95%: 1,1 -2,1). Le risque est d'autant plus important que la durée de traitement par le tamoxifène est longue. Le risque persisterait après l'arrêt du traitement. Le risque est cependant inférieur au bénéfice obtenu dans la survie des femmes atteintes de cancer du sein. Son emploi devrait être raisonné :
      • - Lancet 2000;356:881-887 et 868-869 (éditorial).
      • - Lancet 2001;357:65-68: (discussion de l'article précédent)
Atlas d'échographie
www.aly-abbara.com
www.avicenne.info
www.mille-et-une-nuits.com
Paris / France