Forceps obstétrical

الملقط الولادي
Auteur : Dr Aly Abbara
Dernière mise à jour : 23 Octobre, 2011

  • Définition et utilité en Obstétrique :
    • Des instruments métalliques, ressemblant à deux grosses cuillères, posées de part et d'autre de la tête du fœtus, permettant ainsi une traction qui facilite l'expulsion de sa tête lors de l'accouchement.
    • Le recours à une extraction par forceps peut être guidé par la nécessité d'accélérer l'accouchement, de faciliter la naissance et dans certains cas de protéger le crâne du fœtus, en particulier lors des accouchements prématurés.

    • L'application de forceps se fait à dilatation complète du col utérin, avec la poche des eaux rompue, vessie vide, le fœtus en présentation céphalique du sommet, engagée, et atteignant la partie basse de la filière génitale avec l'axe antéro-postérieur de la tête fœtale en position verticale puis une disproportion fœto-pelvienne déjà exclue ; enfin, une parturiente coopérante et consciente de l'intérêt de ce mode d'accouchement. L'anesthésie loco-régionale (par exemple l'anesthésie péridurale) est nécessaire, sinon l'anesthésie générale sauf dans les urgences extrêmes.
      Un opérateur entraîné ou bien encadré est une évidence.

    • L'application de forceps nécessite le plus souvent la pratique d'une épisiotomie.

    • Les types de forceps les plus utilisés en France sont le forceps de Suzor ; Forceps de Suzo. (description) ; forceps de Tarnier ; Forceps de Tarier : la version de 1877 et spatules (leviers) de Thierry Spatules de Thierry : version ancienne ; Spatules de Thierry : version actuelle ; Forceps de Pajot Spatules de Thierry : version actuelle.

    • Voir aussi :
      • image comparant ces différents forceps Spatules de Thierry : version actuelle
      • Application idéalee des cuillers de forceps (Suzor) : caractéristiques Spatules de Thierry : version actuelle

  • Note
    • Le risque qu'encourt le fœtus lors de son extraction par forceps réside dans le traumatisme crânien, mais ce risque est trop peu significatif de nos jours grâce à l'amélioration des techniques de la manipulation de cet instrument et la limitation des indications.

    • Le risque chez la parturiente est aussi les lésions traumatiques du vagin, du col utérin et parfois les organes avoisinants : le corps de l'utérus, la vessie, l'urètre, rectum, le périnée... mais, de nos jours, la fréquence de ces lésions est faible grâce à une meilleure sélection des indications de l'application de forceps puis le recours plus facile à la césarienne qu'auparavant quand l'accoucheur estime qu'il existe un risque traumatique maternelle et fœtale ; pour cette raison, on peut constater statistiquement, que presque dans toutes les maternités du Monde, le pourcentage de naissance par césarienne est augmentation et l'accouchement par forceps est parallèlement est en baisse.

  • Voir aussi : la ventouse obstétricale

  • Historique du forceps


Liste des termes

Accueil du livre

www.aly-abbara.com
www.avicenne.info
www.mille-et-une-nuits.com

  Paris / France